PRESSEPORTAL Presseportal Logo
All Stories
Follow
Subscribe to DiEM25

27.03.2020 – 10:00

DiEM25

Plan en trois étapes de DiEM25 pour faire face à la pandémie COVID-19

Dans toute l'histoire de l'Union Européenne, le projet européen n'a fait face à aucune épreuve plus grande que cette pandémie. Mais le leadership de l'UE est paralysé.

C'est un défi sans précédent qui exige une réponse exceptionnelle. DiEM25 propose un plan en trois étapes pour protéger tous les résidents européens, éviter une dépression économique et empêcher l'effondrement de l'Union.

Trois étapes pour unifier l'Europe et éviter une dépression COVID-19

1. Étape 1 : Émission d'un eurobond de la BCE d'un montant de 1 000 milliards
   d'euros
2. Étape 2 : Injecter un paiement de solidarité européenne en espèces de 2000
   euros
3. Étape 3 : Introduire un programme européen de relance et d'investissement
   écologique 

Notre plan en trois étapes pour la pandémie COVID-19 repose sur quatre faits :

La dette publique va, et doit, augmenter : La chute précipitée des revenus du secteur privé doit être remplacée par des dépenses publiques. Sinon, les faillites détruiront une grande partie de la capacité de production de l'Europe et, par conséquent, réduiront encore plus l'assiette fiscale.

L'augmentation massive de la dette publique ne doit pas nous diviser : La dernière crise de l'euro a ruiné la situation budgétaire de certains États membres tout en améliorant celle d'autres États. Il en résulte des capacités d'absorption fiscale très différentes d'un pays à l'autre de la zone euro. Si l'augmentation de la dette publique n'est pas un fardeau partagé, la nouvelle crise de l'euro détruira la dernière chance de maintenir l'Union Européenne unie, une fois que le virus aura été vaincu.

Un eurobond est essentiel, mais le diable est dans les détails : Neuf gouvernements de la zone euro ont, à juste titre, demandé l'émission d'une euro-obligation afin de partager le fardeau de la dette publique croissante. Mais les questions les plus importantes demeurent : Quelle institution devrait l'émettre ? Et qui la soutiendra ? DiEM25 pense qu'il n'y a qu'une seule réponse : un eurobond soutenue uniquement par la BCE.

Un eurobond est essentiel, mais il n'est pas suffisant : Deux autres interventions sont nécessaires. Pendant la pandémie, l'Europe doit immédiatement injecter directement de l'argent liquide sur le compte bancaire de chaque citoyen afin d'éviter autant de faillites et de pertes de moyens de subsistance que possible. Une fois la pandémie retombée, l'Europe doit se lancer dans un programme d'investissement vert commun, efficace et de grande envergure, afin d'améliorer la capacité globale de l'Europe à rebondir.

C'est pourquoi, conformément à son "Green New Deal pour l'Europe", DiEM25 propose un plan en trois étapes pour protéger tous les résidents européens, éviter une dépression économique et prévenir l'effondrement de l'Union, propose au Conseil européen :

- De charger la Banque européenne d'investissement (BEI), et sa filiale le Fonds
  européen d'investissement (FEI), d'émettre des obligations BEI-FEI
  approximativement égales à 5 % du PIB de l'UE, qui seront garanties sur les
  marchés obligataires par la BCE.
- De créer l'Agence européenne pour la relance verte (EGRA), avec pour mission
  de diriger les fonds collectés par l'alliance BEI-BCE vers l'union de
  l'énergie verte et la fourniture de services de santé publique, d'éducation
  publique et d'autres biens publics dans toute l'Union. 

La création de l'euro a mis l'UE sur une voie qui a conduit soit à l'unification, soit à la désintégration. Il n'existe pas de troisième objectif.

Pour toute autre demande, veuillez contacter:

>>DiEM25 Press and Media Relations
press@diem25.org