PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Alle Storys
Folgen
Keine Story von IEVA (Independent European Vape Alliance) mehr verpassen.

14.01.2021 – 13:55

IEVA (Independent European Vape Alliance)

L'interdiction des arômes pour e-cigarettes aux Pays-Bas met en danger la santé publique

Bruxelles (ots)

En Europe, environ 65 % des vapoteurs adultes utilisent des liquides fruités ou sucrés. La variété des saveurs est l'une des raisons les plus importantes pour que les fumeurs passent aux e-cigarettes et pour que les vapoteurs ne recommencent pas à fumer. [1]

Sans considérer ce fait, le secrétaire d'État néerlandais Paul Blokhuis a annoncé l'interdiction aux Pays-Bas de tous les arômes pour e-cigarettes, à l'exception des arômes de tabac, car ils sont censés être particulièrement attrayants pour les jeunes.[2]

Cette mesure risque d'avoir des conséquences très négatives pour la santé publique et la réduction des risques liés au tabac: la chance pour les vapoteurs de s'éloigner du tabac à fumer est dangereusement diminuée, puisqu'il ne reste plus que les arômes de tabac. Une consultation publique à ce sujet se déroulera jusqu'au 19 janvier 2021. La grande majorité des commentaires émis jusqu'à présent proviennent de vapoteurs et de scientifiques qui rejettent le plan du gouvernement.[3]

Le plan néerlandais ignore des faits importants:

-  Aux Pays-Bas, le nombre de jeunes qui ont déjà essayé les cigarettes électroniques a diminué d'un quart au cours des cinq dernières années.[4] 
-  Le nombre d'adolescents néerlandais qui s'adonnent à la cigarette électronique est très faible. Seuls 0,2 % des jeunes de 14 à 16 ans ont vapoté régulièrement en 2019 [5] 
-  9,8 % de tous les utilisateurs néerlandais d'e-cigarettes proviennent du tabagisme. [6]  

"L'élimination des arômes n'aura pas d'incidence sur le taux de consommation de cigarettes chez les jeunes. Mais cela réduira certainement le nombre d'options disponibles pour les adultes qui cherchent à arrêter définitivement de fumer et qui trouvent les e-cigs aromatisées efficaces", déclare Riccardo Polosa, professeur de médecine interne et spécialiste des maladies respiratoires et de l'immunologie clinique à l'université de Catane. [7]

Le vapotage offre une réduction des risques pour les fumeurs adultes

Les cigarettes électroniques offrent aux fumeurs une alternative nettement moins nocive que le tabac, comme l'ont souligné des organismes de réglementation tels que le Conseil économique, social et environnemental français (CESE) [8] , l'Institut national de la santé publique et de l'environnement aux Pays-Bas (RIVM) [9] , Public Health England [10] et le Royal College of Physicians [11] . Public Health England a conclu, dans une étude de référence sur les preuves disponibles, que les cigarettes électroniques représentent au moins 95 % de réduction des risques par rapport aux cigarettes conventionnelles.

Des conséquences considérables pour la réduction des méfaits du tabac

La Conférence des parties à la FCTC de l'OMS (COP9) aura lieu en novembre à La Haye, aux Pays-Bas. "La mise en œuvre de l'interdiction des arômes pourrait avoir des effets négatifs sur la conférence. La COP9 devrait plutôt se pencher sur le thème de la réduction des risques par le biais des cigarettes électroniques, afin que le nombre de fumeurs dans le monde puisse être réduit de manière significative", déclare Dustin Dahlmann, président de l'Independent European Vape Alliance (IEVA). "Le goût n'est pas une porte d'entrée vers le tabagisme chez les jeunes. Aucune preuve ne vient étayer l'association entre le vapotage des arômes et l'initiation ultérieure au tabagisme. Nous appelons le gouvernement néerlandais à abandonner ce plan. Il n'y a pas de gagnants dans une interdiction des arômes, seulement des perdants".

À propos de l'IEVA L'Independent European Vape Alliance (IEVA) est la seule association paneuropéenne visant à réunir les associations nationales, les entreprises, les fabricants et les grossistes du secteur de la vape et à leur fournir une représentation responsable au niveau européen.

Le principe fondateur de l'IEVA est de contribuer à la réduction des risques et à la santé publique. Les cigarettes électroniques ont un impact positif important et devraient être reconnues comme un outil de réduction des risques car vapoter n'est pas fumer.

Sources 
[1] European Vaping Survey 2020, Link 
[2] Press release NL, June 2020, Link 
[3] Regulering smaakjes e-sigaret, Link 
[4] Factsheet Elektronische Sigaretten, Trimbos Institut, April 2020, Link 
[5] Opendata Statline Netherlands 2020, Link 
[6] Smoking figures, Trimbos Institute 2019, Link 
[7] Harm reduction is a flavoured journey in global tobacco control, Riccardo Polosa, Sept. 2020, Link 
[8] Les addictions au tabac et à l’alcool, CESE 2019, Link 
[9] The health risks of using e-cigarettes, RIVM Netherlands, 2015, Link 
[10] E-cigarettes and vaping: policy, regulation and guidance, Public Health England 2018, Link 
[11] Nicotine without smoke: tobacco harm reduction, Royal College of Physicians 2016, Link  

Contact:

Independent European Vape Alliance (IEVA)
Président: Dustin Dahlmann
Coordinateur de presse: Philip Drögemüller
Tel: +32 (2) 791 7759
E-Mail: p.droegemueller@eurovape.eu
Web: www.eurovape.eu

Original-Content von: IEVA (Independent European Vape Alliance), übermittelt durch news aktuell